• Courgette & Basilic en ville

Santropol Roulant: Portrait d'un acteur durable montréalais

Santropol est un organisme communautaire qui a pour vocation de tisser un lien intergénérationnel au moyen de production agricole. Plus précisément, le projet consiste à préparer et à distribuer des repas aux personnes en perte d'autonomie dans neuf arrondissements de Montréal.


L'équipe de Santropol cultive des fruits et légumes, qui serviront à la préparation des repas subventionnés par le gouvernement à 4$ et qui seront livrés à domicile aux 90 clients principalement âgés. Il propose aussi, un programme de paniers individualisés, de paniers subventionnés, de paniers solidaires, d'ateliers culinaires et de jardinage.

Les moyens entrepris pour mettre sur pied cette « petite entreprise » à but non lucratif ont demandé des années d'organisation et d'aménagement. Ce qui est intéressant, c'est de se rendre compte de toute la logistique, que Santropol a mis en place :


- un toit vert de 31 cm d'épaisseur, qui permet de pouvoir cultiver en pleine terre un maximum de variétés ;

- un toit terrasse, où ils cultivent près de 300 bacs et où se trouve une petite serre pour le démarrage de semis intérieures;


- deux ruches;


- une cuisine;


- une réserve avec chambre froide qui permet de gérer et entreposer le stock de la récolte;


- une salle à composte avec des systèmes de vermicompost;


- un espace de rangement pour le service de livraison et entreposage de vélo;


- on peut y rencontrer l'organisme des Fruits Défendus;


- et y réparer notre vélo.

Le jardin de Santropol ne peut être dissocié de sa ferme à Senneville. Pour pouvoir cuisiner tous les repas commandés, l'équipe a besoin d'importantes quantités de légumes. La production du jardin sur toit ne suffit pas à proposer des repas diversifiés sur une année, malgré leur deux tonnes de récoltes en moyenne.

La ferme permet alors un plus non négligeable. L'agriculture péri-urbaine et urbaine sont des activités complémentaires.


Malgré leur organisation et leur ferme, sur 12 mois ils ne produisent, au mieux, que 6 mois (avril-octobre) et même avec une très bonne récolte, la fin de leur stock arrive en décembre-janvier.

Que mange-t-on une fois les réserves de l’été épuisées? Du bonduelle?

Il est certain que de cultiver sous -15°C/ -35 °C est difficile, mais ne serait-ce pas là un challenge à surmonter? Un potager d'hiver? Même s’ils ne peuvent proposer des produits « Santropol », ils pourraient sans mal proposer uniquement des produits de saison. Oublions les ananas en plein mois de février qui viennent d’ailleurs!

Au-delà du domaine de l'agriculture, Santropol a une réelle démarche citoyenne durable.

Merci à eux! http://santropolroulant.org/fr/

Posts récents

Voir tout

L'importance de l'arrosage

En printemps et en été, on arrose pas au même moment de la journée pour une raison simple: la chaleur n'est pas la même. StartFragment Alors qu'au printemps, il est préférable d'arroser le matin. En é

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

© 2014-2021 Basilic en Ville. Tous droits réservés. Toute reproduction, en partie ou en intégralité, du contenu sans permission écrite de l'auteur est interdite.