• Courgette & Basilic en ville

Lecture de "Sauver la planète une bouchée à la fois"

Je ne suis pas critique littéraire ! Loin de là mais, je me sens d’écrire un petit billet sur le livre ,Sauver la planète une bouchée à la fois, de Bernard Lavallée.


Tout d’abord, est-ce que je connais personnellement Bernard ?

Oui, nous nous sommes rencontrés, nous avons mangé des vers, asticots ensemble et depuis je suis ses activités car, j’ai eu un bon feeling. Je dois avouer que je n’avais jamais entendu parler du Nutritionniste Urbain. Ces activités ont été une vraie découverte pour moi.


Le fait de l’avoir rencontré n’interfère en rien sur l’avis que je porte à son ouvrage.


J’ai commencé à lire, Sauver la planète une bouchée à la fois, un mardi et je l’ai fini jeudi.

Aussi rapidement me diriez-vous ? Est-ce que ce livre est creux, pour l’avoir fini aussi vite ?





Et bien non ! Je l’ai dévoré ! J’ai adoré ! Mais quel livre ! D’une simplicité, clair, humble, utile, beau, plus qu’un livre, graphiquement c’est un objet. Bref ! Vous l’aurez compris je conseille vivement la lecture de ce livre.


Qu’est-ce que nous raconte Bernard Lavallée ? Il nous « raconte » rien, il « partage » avec nous sa démarche, ses idées, ses expériences et c’est encore mieux. Il nous explique ses actions quotidiennes pour avoir une démarche alimentaire plus durable. Manger bio ? Oui mais pas que.

Il nous fait comprendre que l’action d’acheter des aliments, de les cuisiner, de les jeter, de les manger, n'est pas sans conséquences. C'est une chaine de "cause à effet" avec des impacts négatifs ou positifs sur l’environnement. Nous comprenons que nos choix alimentaires font de nous des acteurs.


Si Bernard Lavallée, suit les activités de Courgette & Basilic en ville, il doit s’être rendu compte que nous avons la même démarche : lui au travers la promotion d’une alimentation responsable et moi au travers la promotion de l’agriculture urbaine.


Est-ce que j’ai appris des choses nouvelles durant cette lecture ? Non, parce que tous les enjeux exposés me sont connus. Le lien entre le « manger local » et l’augmentation des gaz à effet de serre, qu’est –ce qu’un gaz à effet de serre ? ; les effets de la monoculture, des pesticides, des engrais ; le lien entre l’élevage bovin et le réchauffement climatique ; la pêche durable, le fait de produire sa propre nourriture, de cultiver et de planter des fleurs, légumes, fruits, les bienfaits sur la biodiversité urbaine, autant de sujets qui me sont très familiers. Ceux qui connaissent ma formation, sans doute bien.


Alors, pourquoi ai-je adoré, si je n’ai rien appris ? Tout simplement, parce que je me suis mise à la place d’un consommateur lambda.

Et là, chaque page devient une source d’information nouvelle ou/et utile. Chaque page fait de ce livre une sorte de guide qui peut être ressorti au besoin. Ce n’est pas un livre qu'on lit et qui ensuite, prendra la poussière dans notre bibliothèque.


Il peut nous accompagner lors de notre épicerie, ou si ça n’est pas le livre, Bernard Lavallée, nous indique toutes sortes d’application pour téléphone mobile et d’astuces qui nous aideront à acheter en connaissances de cause.

On peut le laisser dans la cuisine, car il nous inspirera de nouvelles recettes à préparer et de nouveaux aliments à cuisiner.

On peut l'ouvrir pour tester une astuce découverte dedans.

On peut le faire lire à nos enfants et/ou à nos parents, car il parle à tout le monde.


C'est un livre inspirant qui, par le partage d'idées, nous motive à être plus que de simples consommateurs. Nous devenons des acteurs responsables. Des acteurs qui participent au changement de mentalités, au changement d'habitudes alimentaires, au changement d'une société vers un monde plus respectueux de l'environnement dans lequel il est ancré.



Le 13 mars 2015, j’ai écrit un billet intitulé : « A quand une émission de télévision, qui nous parlerait de développement durable et d’environnement ? », j’avais dans l’esprit une émission utile, clair, simple, éducative qui parlerait aux grands publics. Est-ce que ce Nutritionniste Urbain a lu dans mes pensées ? Je me suis souvent posée la question, au fil de ma lecture, car ce que je pensais pour un programme télé, il l’a en fait rédigé dans ce livre.


Au-delà, de l’exposition des enjeux et des impacts environnementaux de ce que nous choisissons de mettre dans notre assiette, ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est :

  • l’emploi du « je » qui nous met tout de suite à l’aise, ce qui fait que nous avons la sensation que Bernard Lavallée nous parle personnellement. La résonance de ses idées n’en est que plus forte ;

  • le fait qu’un auteur, nous donne des trucs et astuces pour glaner ! Oui ! Je n’aurais jamais imaginé un livre qui nous expliquerait les bonnes manières nécessaires, pour fouiller dans les poubelles ;

  • le fait de lier des préoccupations urgentes à des choses plus légères comme la recette de la pâte à tartiner, que je vais m’empresser de tester ;

  • l’écriture est simple. J’entends par là, qu’il est important dans un livre de comprendre tous les mots employés. Cela encourage la poursuite de la lecture et la compréhension des réflexions ;

  • la liste est encore longue, alors lisez –le, vous verrez ce que je veux dire.


Bravo à Bernard Lavallée, le Nutritionniste Urbain et merci. Car tu nous remercies à la fin de ton livre mais, c’est toi que nous devons remercier, pour ton initiative carrément durable !




  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

© 2014-2021 Basilic en Ville. Tous droits réservés. Toute reproduction, en partie ou en intégralité, du contenu sans permission écrite de l'auteur est interdite.