• Courgette & Basilic en ville

Comment je fais pour avoir un beau basilic ?


C’est une bonne question qui m’a été posée et puisque la réponse peut tous nous intéresser, je vous la partage.

J’ai acheté mes pousses de basilic au marché. Elles n’étaient pas en pot comme on p​​eut les trouver sur certaines étales ou supermarché. Quand bien même, elles seraient déjà en pot cela ne change rien à la manière de l’entretenir.


Le pot : Tout d’abord, je le rempote dans un pot plus grand, ça c’est la première règle. Il est indispensable, de choisir un pot assez profond, pour que les racines puissent bien se développer. Du coup, le plant de basilic prendra de l’envergure, de la hauteur et les feuilles seront plus grosses. Les pots que j’utilise font environ 30cm de profondeur et de diamètre. Si vous souhaitez planter du basilic sur un rebord de fenêtre, une jardinière fait l’affaire. En revanche, choisissez-la un peu profonde et ne la chargez pas trop avec d’autres plantes. Vous pouvez l’accompagner de ciboulette et d’aneth. Un potager de fines herbes vous assure d’avoir sous la main des herbes fraiches pour cuisiner.


L’engrais : Cette année, j’ai mis de l’engrais naturel dans la terre, lors du rempotage. J’utilise du fumier de poulet qui est excellent, au niveau nutriment et vraiment pas cher ! La terre que l’on utilise est importante car elle doit fournir tout ce dont a besoin une plante pour sa croissance.

La luminosité : Je ne le laisse pas dans un endroit trop ensoleillé. Je lui préfère du mi- ombragé et une lumière naturelle d’après-midi.


La cueillette : Si je veux prendre quelques feuilles de basilic pour les cuisiner, mais que le plant est encore « jeune » (la taille qu’il a lorsqu’on l’achète en pot au supermarché), je coupe les petites feuilles du bas. Cela, donnera plus de force au plant et aux feuilles du dessus que vont continuer à grandir. Lorsqu’il sera bien développé, vous pourrez cueillir à votre guise !



L’arrosage : Je n’arrose pas mon basilic tous les jours. Les deux signes qui me font dire qu’il a besoin d’eau sont lorsque la terre est sèche et quand il fait une sale tête ! Et là, j’arrose en abondance. Il vaut mieux arroser peu, mais mettre, au moins, deux litres d’eau lorsqu’on le fait. J’arrose en plusieurs fois, pour qu​​e la terre ait le temps de bien se gorger.


Le mélange de différentes sortes de basilic : Quelqu’un m’avait conseillé de ne pas mettre un basilic rouge (pourpre) à côté du vert, car celui-ci deviendrait rouge à long terme. Je n’ai jamais fait l’expérience, je ne sais pas si c’est vrai. Dans tous les cas, cela n’est pas très grave si on les plante côte à côte.


J’espère que ces informations vous seront utiles et que vous pourrez à votre tour déguster du bon basilic frais, que vous cueillerez chez vous !



Posts récents

Voir tout

L'importance de l'arrosage

En printemps et en été, on arrose pas au même moment de la journée pour une raison simple: la chaleur n'est pas la même. StartFragment Alors qu'au printemps, il est préférable d'arroser le matin. En é

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

© 2014-2021 Basilic en Ville. Tous droits réservés. Toute reproduction, en partie ou en intégralité, du contenu sans permission écrite de l'auteur est interdite.