• Courgette & Basilic en Ville

Tout le monde peut cultiver même les nuls!

De faire son potager n'est pas réservé à des génies qui ont la main verte! Tout le monde, même ceux qui se disent nuls, peuvent s'y mettre. Il faut se lancer.

J'écris ce billet aujourd'hui sur le thème du "culture pour tous", car j'ai été trop vite avec celui d'hier, qui parlait directement de plantation semis (de graines). J'ai pris conscience que j'avais loupé une étape, lorsque l'on m'a dit: "Je n'ai pas la main verte", "J'ai même réussi à faire crever une misère", "j'ai essayé et cela n'a pas été une réussite", "j'aimerai bien mais, je suis nulle".

Alors, reprenons à la base et j'emploierai des mots simples car, pas besoin de mots compliqués pour faire pousser des tomates et des courgettes, n'est-ce pas?

Il faut commencer un "potager" à la hauteur de ses moyens. On s'entend que je parle ici, de capacité et du temps disponible de chacun. Vous n'allez pas, vous lancer dans le champ tout de suite! Vous risquerez de vous y perdre, si vous débutez.

Et si nous commencions, tout simplement par du basilic ou un plant de tomate cerise? Une ou deux plantes suffisent. Choisissez celle dont vous aurez le plus de plaisir à vous occuper et à déguster! Pensez été, chaleur, salade, mozzarella buffala (la vraie), hummm...


Clairement, je ne vous conseille pas de vous lancer dans la mise en terre des graines. Ça risquerait de vous démotiver. Attendez plutôt, un marché aux fleurs à la fin de l'hiver, pour acheter des jeunes plants qui tiennent déjà debout! J'entends certains: "mais je n'ai pas de marché aux fleurs près de chez moi". Alors, faites avec votre supérette prés de chez vous. Il y a surement un IGA, un marché TAU (pour les Québécois) ou un Monoprix, un Naturalia (pour les Français) qui va vendre des plants de menthe, basilic, coriandre ou persils.


L'astuce est de le rempoter dans un pots plus grand. Il prendra de l'envergure et de la hauteur. Il ne faut pas oublier le b.a-ba: de l'eau et de la lumière! Trop d'eau c'est comme pas assez. Il ne faut pas noyer la plante. Il faut juste s'assurer que la terre reste humide. Pour les plants de légumes, il faut un maximum de lumière direct, idéalement la lumière du matin c'est mieux pour la photosynthèse (je ne rentrerais pas dans les détails, j'ai promis de la simplicité). Pour les plants de fines herbes, qui se portent très bien à l'extérieur comme à l'intérieur, il faut aussi de la lumière. Personnellement je conseille une lumière moins direct, plus douce. Mais vous faites comme vous pouvez, s'il y a de la lumière c'est bien! Bon, si vous êtes dans une cave vous oubliez les plants de basilic et vous lancez une champignonnière!


Il faut tester et oser. Si ça pousse, c'est que vous avez réussi.

Là, je vous dirais bravo et bon appétit!


Posts récents

Voir tout

L'importance de l'arrosage

En printemps et en été, on arrose pas au même moment de la journée pour une raison simple: la chaleur n'est pas la même. StartFragment Alors qu'au printemps, il est préférable d'arroser le matin. En é

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

© 2014-2021 Basilic en Ville. Tous droits réservés. Toute reproduction, en partie ou en intégralité, du contenu sans permission écrite de l'auteur est interdite.